top of page
arrows.png

Marie-Célie Agnant

Entre poésie, nouvelle, roman et littérature pour enfants, Marie Célie Agnant, construit une œuvre substantielle traduite dans plusieurs langues et où s’inscrit, de façon prégnante, la mémoire et les souvenirs.
Ses textes portent à la fois le sceau de la poésie et de la violence issue des sociétés postcoloniales, et mettent en lumière l’exigence fondamentale que l’auteure s’est fixée : le refus de la posture de spectatrice, de la complaisance, de l’oubli programmé.
Finaliste du Prix du Gouverneur Général (1997), elle reçoit en 2014 le Prix de Création de la Sodep et, en 2017, le Prix Alain Grandbois pour Femmes des Terres Brûlées.
Elle a traduit From Kitchen to Carnegie Hall - (Partition pour Femmes et Orchestre), essai sur la musique et la place dévolue aux femmes, de Maria Noriega Rachwall, 2017, et de l’espagnol, Poemas de Santiago, de Tito Alvarado,1990.
Paroles et silences chez Marie-Célie Agnant, de Colette Boucher et Thomas Spear, souligne son apport à l’écriture et à littérature.

Marie-Célie Agnant

Simposio Internacional sobre Democracia, Ciudadanía Global y Educación Transformadora

Diálogo & Emancipación

bottom of page